[ english ] [ deutsch ] [ français ]

Pendant ma jeunesse, je composais parfois de la musique. Récemment, je m'y suis mis de nouveau lorsque l'occasion s'est presentée. Vous trouverez une sélection ici. Quelques morceaux sont travaillés à partir de musique (mélodies) ou de paroles d'autres auteurs. L'ordre est aléatoire.

Les partitions peuvent être téléchargées en format .pdf (portable document format), en cliquant sur le bout de musique. Les paroles sont en allemand. Les partitions ont été mises en page à l'aide du logiciel public « Lilypond » (www.lilypond.org). Les fichiers source (.ly) et les pistes audio (.midi) sont disponible sur demande.

—C. Henkel, Nov 2008.

Wir leben nicht allein vom Brot (On ne vit pas que de pain)

Une chanson des années 1960, qui se trouve dans quelques collections de chants allemands (Die Mundorgel, Mein Liederbuch für heute und morgen). Cet arrangement est prévu pour le petit ensemble (soprane, flute, e-piano, basse, batterie) dans lequel j'ai joué en tant qu'étudiant.

download .pdf

Christ ist erstanden (Christ est réssuscité)

Une antiphone médiévale (12e siècle), arrangée dans un style contemporain pour orgue et trompette (facultative). Un contraste fort entre des accords flottants et l'ancienne mélodie, et un exercise d'écriture (fugato).

download .pdf

Ein neuer Glaube (Une foi nouvelle)

Un poème par F. Crumphout publié dans les années 1990 dans la revue « Publik Forum ». La mélodie est arrangée pour une voix de soprano, accompagnée d'une basse, d'une flute et d'un synthé. On jouait le morceau avec une batterie également. J'aime beaucoup l'interlude de la flute avec sa ligne de basse chromatique.

download .pdf    

Herr, deine Liebe ist wie Gras und Ufer (Seigneur, ton amour est comme le pré et le rivage)

Un chant religieux moderne qui a fait un aller-retour entre l'Allemagne et la Suède : “Die ganze Welt hast du uns überlassen” (Tu nous as confié le monde entier) par Christa Weiss a été repris en Suède (paroles: Anders Frostenson et musique: Lars Ake Lundberg). La mélodie suédoise revenait avec une traduction allemande (Ernst Hansen). Les deux versions allemandes se trouvent dans le dernier recueil de cantiques de l'Eglise Luthérienne en Allemagne. Une traduction française se trouve ici. Arrangé ici en tant que « Thème et variations » pour trombone et piano, comme une balade à travers l'histoire de la musique. On l'a joué une fois lors d'un concert de lycée dans les années 1980. Mon professeur de musique aimait bien la Var. III « Adagio » et la persévérance des quartes en appogiature.

download .pdf

In dir ist Freude (En toi la joie)

Un exercice de prélude en langage moderne sur un madrigal de la renaissance (Giovanni G. Gastoldi, « L'innamorate »). Le madrigal a revêtu les paroles “In dir ist Freude” (« En toi la joie ») dans la musique allemande d'église. Quatre voix mixtes commencent dans la discorde, chacune pour soi, pour trouver à la fin une mesure et une tonalité en commun.

download .pdf

O Jesulein süß (O doux petit Jésus)

Un arrangement d'un chant de Noël traditionnel pour flute et soprano. Un glissement harmonique inhabituel est dénoué pendant un bref interlude.

download .pdf

Sonate pour piano en ré mineur

Inachevée avec deux mouvements seulement. Le premier suit le schéma de la sonate classique, le second se balade (de nouveau) librement à travers l'histoire de la musique.

download .pdf    

Beethoven : Adagio de la Sonate Pathétique

Arrangé pour la clarinette et le piano. La partition pour la clarinette est écrite pour les instruments en Si bémol et en La. La musique du piano est seulement esquissée, on prendra mieux la partition originale dont une version est disponible ici.

download .pdf